fren contact@gala4language.ma
0522232050

5 différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain

AESI germaniques AdobeStock 291685337 WEB

Les langues sont fascinantes car elles évoluent constamment et s’adaptent aux différentes cultures et régions. L’un des exemples les plus frappants de variation linguistique est la distinction entre l’anglais britannique (BrE) et l’anglais américain (AmE). Bien que ces deux formes d’anglais partagent une racine commune, elles ont développé des caractéristiques distinctes au fil du temps. Dans cet article, nous passerons en revue les cinq principales différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain, mettant en lumière les nuances qui rendent chaque variante unique. Que vous envisagiez de suivre des cours d’anglais ou d’explorer les écoles d’anglais à Dubaï, la compréhension de ces différences sera bénéfique pour votre voyage linguistique.

  1. Vocabulaire

    Une des différences les plus notables entre le BrE et l’AmE réside dans le vocabulaire. Bien que le vocabulaire de base soit largement identique, il existe d’innombrables cas où les mots diffèrent ou ont des significations totalement différentes. Par exemple, un “ascenseur” en anglais britannique est appelé “elevator” en anglais américain. De même, un “biscuit” en anglais désigne une friandise sucrée, tandis qu’en américain, il s’agit d’une sorte de petit pain. Ces divergences de vocabulaire peuvent parfois entraîner des malentendus amusants, ce qui rend les conversations entre Britanniques et Américains très différentes.

  2. L’orthographe

    Une autre distinction notable entre l’anglais britannique et l’anglais américain est l’orthographe. Il est bien connu que l’anglais britannique tend à conserver des orthographes plus proches des formes originales, tandis que l’anglais américain a subi une certaine simplification. Par exemple, le mot “colour” en anglais britannique devient “color” en anglais américain, “centre” devient “center” et “realise” devient “realize”. Ces disparités, bien qu’apparemment mineures, reflètent l’évolution de la langue et soulignent l’influence des facteurs historiques et culturels sur le développement linguistique.

  3. Prononciation
    Les différences de prononciation entre le BrE et l’AmE sont également significatives. Bien qu’il soit difficile de généraliser en raison des vastes variations régionales au sein de chaque dialecte, certaines tendances peuvent être identifiées. L’une des principales différences réside dans la prononciation du son “r”. Dans la plupart des accents américains, le son “r” est entièrement prononcé, alors que dans de nombreux accents britanniques, en particulier la prononciation reçue (RP), il est souvent supprimé ou adouci. Un autre exemple est le son des voyelles dans des mots comme “danse” ou “bain”, qui tend à différer entre le BrE et l’AmE. Ces variations de prononciation contribuent à la richesse des accents propres à chaque dialecte.
  4. Grammaire
    Les différences grammaticales entre le BrE et l’AmE sont relativement mineures, mais elles existent. Un exemple est l’utilisation des noms collectifs. En anglais, les noms collectifs sont traités au singulier (par exemple, “The team is playing well”), tandis qu’en anglais, ils peuvent être traités au singulier ou au pluriel (par exemple, “The team is playing well” ou “The team are playing well”). De plus, l’utilisation des prépositions peut varier. Par exemple, en anglais, on dira “at the weekend”, tandis qu’en anglais, on dira plutôt “on the weekend”. Bien que ces variations n’entravent que rarement la compréhension mutuelle, elles contribuent aux subtiles divergences entre les deux dialectes.
  5. Idiomes et expressions
    Les idiomes et les expressions donnent une saveur vibrante à toute langue ; l’anglais britannique et l’anglais américain ne font pas exception à la règle. Les deux dialectes possèdent une pléthore d’expressions uniques qui reflètent leurs cultures et leurs contextes historiques respectifs. Par exemple, un Américain dira “hit the hay” pour signifier qu’il va dormir, tandis qu’un Britannique optera pour “hit the sack”. De même, “knock up” en anglais signifie réveiller quelqu’un, tandis qu’en anglais, ce terme a une connotation complètement différente, à savoir féconder quelqu’un. Il est essentiel de comprendre et d’apprécier ces différences idiomatiques pour une communication efficace et une bonne maîtrise de la culture.
Open chat
Besoin d'aide ? discutez avec nous
Bonjour,
Pouvons-nous vous aider ?